A propos de l’IPBES (www.ipbes.net)

La Plateforme intergouvernementale Science-Politique sur la Biodiversité et les Services écosystémiques (IPBES) est un organe intergouvernemental indépendant institué par les Etats afin de renforcer l’interface science-politique sur la biodiversité et les services écosystémiques pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité, le bien-être humain sur le long terme et le développement durable. Elle a été mise en place à Panama City, le 21 avril 2012 par 94 Gouvernements. L’IPBES n’est pas un organe des Nations-Unies. Néanmoins, à la demande de la plénière de l’IPBES et avec l’autorisation du Conseil d’Administration du PNUE en 2013, le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE) fournit les services de secrétariat à l’IPBES.  Cliquez ici pour plus d’informations sur l’historique de l’IPBES.

Les travaux de l’IPBES sont généralement regroupés en quatre domaines complémentaires:

Évaluations

Sur des thèmes spécifiques (exemple: “Pollinisateurs, pollinisation et production alimentaire”); questions méthodologiques (exemple: "Scénarios et modélisation”; et ce, aux niveaux à la fois régional et global (par exemple, "Évaluation globale de la biodiversité et des services écosystémiques”).

Appui aux politiques

Identification des outils et méthodologies politiquement pertinents, facilitation de leur utilisation, et catalysation de leur développement ultérieur.

Renforcement des capacités et des connaissances

Identifier et satisfaire les capacités prioritaires, les besoins en connaissances et en données pour nos Etats membres, experts et parties prenantes.

Communication et sensibilisation

Assurer une portée et un impact plus large de notre travail.

Le programme glissant de travail à l’horizon 2030 de l’IPBES vise à faire avancer l’atteinte de l’objectif général de la plateforme, celui de renforcer l’interface science-politique pour la biodiversité et les services écosystémiques en vue de la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité, le bien-être humain sur le long terme, et le développement durable. Le cadre de politique pour le programme 2030 correspond à l’Agenda 2030 pour le Développement durable, comprenant les Objectifs de Développement durable, les conventions relatives à la biodiversité ainsi que d’autres processus liés à la biodiversité et aux services écosystémiques.

Les partis prenantes à l’IPBES

L’IPBES vise la promotion d’un engagement efficace des parties prenantes dans tous les aspects pertinents de ses travaux. Il existe actuellement deux réseaux opérationnels de parties prenantes: le Réseau ouvert des Parties prenantes IPBES (Open-Ended Network of IPBES Stakeholders ONet) et le Forum international autochtone sur la Biodiversité et les Services écosystémiques (IIFBES).

CABES est une organisation membre du réseau ONet. L’objectif du ONet est de rassembler toutes les parties prenantes et groupes de parties prenantes intéressés par l’IPBES. Le réseau vise à faciliter et maximiser l’engagement effectif des parties prenantes et des détenteurs de connaissances dans le processus IPBES, en tenant compte de la diversité de ses membres.

Les principaux objectifs du réseau ONet sont:

Comment s’engager avec l’IPBES